Dernières actualités

 A l'étranger (188)
 Art / Culture (93)
 Associatif (144)
 Cinéma (10)
 Conférences-Congrès (10)
 Divers (49)
 DOM - TOM (90)
 Education (25)
 Emploi / Formation (105)
 Festivals / Salons (7)
 Nouveautés à voir! (116)
 Presse (373)
 Santé / Social (30)
 Services (85)
 Sorties / Fêtes (15)
 Sport (30)
 Télévision (32)
 Vacances / Voyages (25)

Proposer une news


Rechercher

 

Service Gratuit !

Associations : Publier vos annonces
Cliquez ici

 Presse : Desnica, ce sourd-muet expulsé pour protestation
 Desnica, ce sourd-muet expulsé pour protestation

Ce soir, le Dinamo Zagreb ira affronter le Real Madrid dans la capitale espagnole. La dernière fois qu’une équipe croate est venue jouer à Bernabeu, c’était en 1984, lors d’un 16ème de finale retour de Coupe de l’UEFA entre le Real et le HNK Rijeka. Les Croates s’étaient imposés 3-1 à l’aller, et comptaient dans leurs rangs Damir Desnica, sourd-muet, ailier gauche de l’équipe. Le Real l’avait finalement emporté 3-0, dans des conditions douteuses, dont Desnica ne s’est toujours pas remis. Le joueur est revenu sur les événements, 27 ans après, en langage des signes.

« On m’a expulsé pour protestation, alors que c’était impossible puisque je ne peux pas parler. Ça a été un vol dans toutes les règles de l’art. Après ce match, cet arbitre n’a plus jamais arbitré de sa vie, mais il nous a volé le plus grand rêve de notre carrière », se souvient-il.

Une histoire qui avait fait parler.
LR
http://www.sofoot.com
2012/12/13 16:26 - BB - Version imprimable 

 Services : Nouveau: Pizz' Fab, pizzaiolo sourd dans le 91
  Pizzaiolo sourd travaillant dans un camion ambulant dans l'essonne (91).

Nouveauté 2012: Accepte les tickets restaurants!

les villes qui seront desservies:

Mauchamps, mardi de 18h à 21h30
Parking de la mairie

Boussy Saint-Antoine: mercredi de 18h à 21h30
zntre l'avenue Jean Moulin et la voie de bus (Centre commercial Cora)

Montloup-Courson: jeudi de 18h à 21h30
Parking de la mairie

Bures-sur-Yvette: vendredi de 18h à 21h30
devant le marché, rue Charles de Gaulle



La carte des pizzas est à votre disposition dans son Facebook.

Pour toute commande par sms: 06 63 76 21 23
2012/02/07 14:53 - BB - Version imprimable 

 Sorties / Fêtes : 1er café Parents sourds/ CODA le 11/02/2012 - Massy (9*1)
 Les yeux pour entendre organise son 1er café parents/CODA le samedi 11 février 2012

'Les parents sourds et les CODAS, quelle est leur place dans la societé?'

RDV à la maison Emploi de Formation
Salle Lavoisier
2, Avenue du Noger Lambert
91300 Massy

l'entrée est gratuite et les boissons à volonté
N'oubliez pas d'apporter vos desserts ou vos crèpes avec plaisir, SVP merci
2012/01/30 17:35 - BB - Version imprimable 

 Conférences-Congrès : Lecture publique du livre 'Indignez-vous!' le 07/04/2012 - Massy (91)
 Les yeux pour entendre organise une lecture publique du livre 'Indignez-vous'

avec la présence de Stephane Hessel, l'écrivain militant

Citoyens sourds, préparez vos questions!

Samedi 7 avril 2012 de 14h30 à 18h à l'auditorieum de l'opera
1 place de france, 91300 Massy

Vélotypie / Interprète LSF

membre gratuit - non-membre: 5€
2012/01/30 17:32 - BB - Version imprimable 

 Sport : 9e championnat de france de foot - zone 3 - le 04/02/12 - Jarville la malgrange (54)
 Association sportive et loisirs des sourds de Nancy- Section football

le samedi 4 février 2012

9e journée championnat de france - zone 3

ASLS Nancy - ASS ARRAS

Banquet de la soirée

ouvert à 17h30: foyer des sourds à l'institut de Jarville-la-malgrange

menu: 10€
lasagne
salade
fromage
gateau

réserver votre repas:
06 76 10 19 35 ou mail: aslsfoottresorier@gmail.com avant le 01/02/2012
2012/01/30 17:26 - BB - Version imprimable 

 Conférences-Congrès : Conférence 'Audisme' le 07/04/12 - Sainte genevieve des bois (91)
 APES 91 présente une conférence:
AUDISME

intervenant: Anthony Guyon
le samedi 7 avril 2012

9h30: accueil
10h: conférence
après-midi: groupe de travail

garderie des enfants assurés


Salle du canal
5 allée Benjamin Moloïse
91700 Sainte Genevieve des bois

mail: apes91@gmail.com
2012/01/30 17:17 - BB - Version imprimable 

 Conférences-Congrès : Conférence 'Handicap?' le 25/02/12 - Paris (75)
 samedi 25 février de 14 heures à 20 heures, la conférence "Handicap ?" animée par Christophe Daloz, Sur place, il y aura une ventes des crêpes, venez déguster nos crêpes faites maison.

de 14H30 à 20H00
LGBT
63 Rue Beaubourg
75003 PARIS
Métro ligne 11 :
Rambuteau

Entrée gratuite pour les membres
2 euros pour les non membres

Nous espérons vous y retrouver nombreux. N'hésitez pas à diffuser cette information à votre entourage.
Cordialement.
L'équipe ACGLSF

Email : acglsf.acglsf@gmail.com
2012/01/30 17:11 - BB - Version imprimable 

 Sorties / Fêtes : soirée saint valentin le 11/02/2012 - Paris (75)
 Notre association ENTRENOUS EVENEMENTS a plaisir de vous informer que la 9 ème soirée spéciale dont le thème est SAINT VALENTIN aura lieu le samedi 11 Février 2012.

de 20h30 à l'aube
Discothèque Paris La Bogega
23 rue taitbout
75009 Paris
Metro: Saint lazare

De 23h à l'aube: 20€ et une boisson gratuite
de 21h à 23h: repas dinatoire + 1coupe de champage (places limitées: 200): 20€
de 21h à l'aube: repas dinatoire + 1coupe de champage + 1 boisson gratuite: 40€
Venez nombreux largement!
Voici cette affiche!
Pour le vidéo, voir le site : www.entrenous-evenements.com ou facebook : ENTRENOUS EVENEMENTS
--
http://www.entrenous-evenements.com
contact@entrenous-evenements.com
FACEBOOK : ENTRENOUS EVENEMENTS
2012/01/30 17:07 - BB - Version imprimable 

 Presse : Apprendre la langue des signes
 Argenton
Apprendre la langue des signes

L'association des Sourds entendant et malentendants 24-47 (SEM 24-47) organise, cet automne, cinq journées de cours intensifs pour apprendre la langue des signes professionnels. Ces cours sont donnés, à la salle des fêtes, par un formateur professionnel de Visuel LSF Aquitaine, de Gradignan (Gironde). Ils sont subventionnés par l'association, le Conseil général, la Mutualité sociale agricole (MSA), les demandeurs ayant souvent de petits moyens. Cette formation permet aux sourds et malentendants de rester connectés à la vie normale.

SEM 24-47 est très active dans la zone des Landes de Gascogne grâce à Philippe Lefebvre, qui gère l'administratif mais aussi les animations culturelles et sportives. Il évite l'isolement dû à la surdité, développe la langue des signes, oriente et favorise l'insertion sociale.

La prochaine journée de formation, l'avant-dernière, aura lieu demain, toujours à la salle des fêtes.

Samedi 26 novembre 2011
http://www.sudouest.fr
2012/01/13 42 - BB - Version imprimable 

 A l'étranger : Journée internationale des personnes handicapées : L’ère du braille et de la bibliothèque sonore - Algérie
 Journée internationale des personnes handicapées : L’ère du braille et de la bibliothèque sonore

Atika El Mamri, présidente de la Fédération algérienne des personnes handicapées, à El Moudjahid : “La volonté politique existe, mais beaucoup reste à faire”

Les efforts déployés par les pouvoirs publics pour faciliter l’accès au savoir aux enfants souffrant de handicap se poursuivent non seulement par l’intégration scolaire de cette catégorie, mais aussi l’adoption de méthodes susceptibles d’aider les enfants non-voyants et les sourds-muets à bénéficier au même titre que leurs pairs de l’éducation. En effet, s’il y a quelques années, la scolarisation de l’enfant handicapé visuel et sourd-muet relevait presque de l’utopie, en raison du manque de structures spécialisées, de personnels qualifiés ou même de supports pédagogiques adaptés aux besoins de cette frange de la population, aujourd’hui, des efforts sont consentis pour s’acheminer vers l’ère du braille et du numérique. Cette volonté d’améliorer la prise en charge de plus de 20.000 enfants handicapés scolarisés, dont 173.000 handicapés aveugles qui ont eu leurs lots de livres scolaires, édités en braille. En effet, 2.000 manuels scolaires en braille ont été édités pour tous les niveaux scolaires. Le souci de faciliter la scolarité de l’enfant aveugle et sourd-muet remonte, en fait, à l’année 2000, avec l’inauguration d’une imprimerie en braille, qui a assuré, à ce jour, l'édition de 78.313 ouvrages, dont 3.313 depuis le 1er août 2011. Il faut dire aussi que l’Algérie s’est dotée également en 2007 d’une bibliothèque sonore, première du genre. Elle est ainsi le premier pays en Afrique et dans le monde arabe à s’être dotée de cet outil didactique. La bibliothèque en question est constituée de livres en braille et de CD, appelés “livres parlés”, qui constituent pour les aveugles et les malvoyants les matériaux de base pour leur apprentissage. La documentation est transcrite en braille et sur cassettes audio, alors que la traduction se fait simultanément en arabe, français et anglais. Cette initiative prévoit, à vrai dire, la mise sur CD de 38.000 livres scolaires en braille et la création de 55.000 livres de culture générale en braille. Le coût global du projet est estimé à 14 milliards de centimes. Il s’agit, à travers ce projet aussi, de permettre aux handicapés de manière générale d’améliorer leurs connaissances, mais aussi d’accéder aux loisirs, notamment la lecture, considérée jusque-là comme un luxe pour cette population. Cette technique permet de remplacer jusqu’à 50 cassettes par un seul CD capable de stocker 50 heures d’informations sur un livre parlé numérique appelé Daisy (Digital Accessible Information System), basé sur un logiciel pour la création d’une formation adaptée aux besoins des personnes handicapées et permettant aux utilisateurs d’insérer des signes dans des sections du livre. Ces appareils se distinguent par des fonctions simples d’écoute, mais aussi des fonctions évoluées de navigation à travers le livre.
Aujourd’hui, le braille ou encore le CD font leur entrée doucement mais sûrement pour ouvrir de nouveaux horizons aux handicapés, répartis sur quelque 180 établissements spécialisés ou encore admis dans des classes normales. Des efforts soldés par l’introduction de près de 85% des sujets des épreuves du baccalauréat pour l’année 2010 pour la première fois en braille.
Samia D.

----------------------------------

Atika El Mamri, présidente de la Fédération algérienne des personnes handicapées, à El Moudjahid :
“La volonté politique existe, mais beaucoup reste à faire”

La FAPH milite depuis sa création contre l’exclusion des personnes handicapées et fait de la promotion des droits des personnes handicapées son cheval de bataille.
Sa présidente livre dans cet entretien, qu’elle a accordé à El Moudjahid, ses sentiments sur la Journée internationale des personnes handicapées et donne son avis, sans détour ni langue de bois, sur la situation des personnes en situation de handicap dans notre pays.

El Moudjahid : L’Algérie célèbre aujourd’hui la Journée internationale des personnes handicapées. Est-ce vraiment un grand événement pour la FAPH ou c’est devenu routinier que d’organiser des cérémonies et des conférences pour oublier ensuite les souffrances des personnes handicapées ?
Atika El Mamri : Cette année, la Journée internationale des personnes handicapées est marquée par deux événements majeurs. Il s’agit d’abord de la ratification de l’Algérie de la convention internationale des droits des personnes handicapées, en mai 2009, et de la mise en application, pour bientôt, de l’obligation d’accessibilité pour les personnes handicapées dans notre pays.
Pour revenir à la ratification, c’est une bonne nouvelle dans la mesure où quand on dit ratifier, cela veut dire respecter tous les articles de cette convention et parmi lesquels, et ce n’est pas moindre, celui de réaliser une enquête nationale sur les besoins des personnes handicapées dans notre pays. Ceci doit permettre de situer les conditions souvent dramatiques dans lesquelles vivent les personnes handicapées, dont la presse en fait l’écho régulièrement, et les contraintes qu’elles rencontrent. Donc, j’avoue que c’est une décision nationale importante qui prouve quand même que la volonté politique existe mais cependant, beaucoup reste à faire.

Pensez-vous que cette enquête aura des répercussions positives sur le vécu des personnes handicapées ?
Certainement. Car si l’on va directement à cette enquête, je crois que les choses peuvent s’améliorer puisque c’est à partir de ses conclusions et de ses recommandations que nous pouvons mettre en place des stratégies et des politiques adaptées relatives à la prise en charge des personnes handicapées et de leurs besoins.

Mais faut-il encore qu’on vous consulte en tant que mouvement associatif ?
Tout à fait. J’estime qu’on doit entendre nos propositions dans la mesure où il n’y a pas mieux qu’une personne handicapée pour décrire son vécu quotidien. Cependant, on fait appel parfois à nous pour l’élaboration de lois ou la mise en place des politiques, mais nous sommes à chaque fois surpris de constater à la fin que les choses ne se passent comme nous le souhaitions. Donc, à partir de ce constat, on peut imaginer qu’on ne prend jamais en compte nos observations.

Vous avez cité l’accessibilité des personnes handicapées comme étant l’autre fait marquant de cette année…
Bien évidement, l’accessibilité constitue un thème très important pour nous. L’accessibilité, c’est de pouvoir se déplacer librement, sans contraintes, avec des espaces aménagés. Ce qui n’est pas le cas malheureusement dans notre pays. L’exemple le plus édifiant est le métro d’Alger nouvellement réceptionné. Figurez-vous qu’on n’a même pas pensé aménager des espaces pour les personnes handicapées. Certes, ce n’est qu’un détail parmi tant d’autres qui sont sans doute plus importants que le métro, mais ceci dénote les lacunes et les carences existantes encore à ce sujet.

Il y a aussi l’accessibilité dans les rues. Les espaces aménagés et autres passages pour personnes handicapées font cruellement défaut en Algérie, et on imagine que ça doit être un calvaire pour elles...
 Absolument. Et si l’on décide de faire quelque chose, on le réalise mal. Si l’on s’amuse à mettre à notre disposition de minuscules passages situés au bout du bout des trottoirs et nous dire voilà, on vous a aménagé des espaces, je pense qu’il vaut mieux s’en abstenir au lieu de faire n’importe quoi. Y en a marre de la politique du «mieux que rien» ! Non, nous ne sommes pas preneurs dans ces conditions-là. Il faut savoir que ces choses-là reposent sur des normes universelles bien précises. Il ne suffit pas de faire ceci et cela si l’on ne respecte pas des critères bien définis. Donc, nous ne réclamons que le respect des normes et des standards internationaux.

Revenons, si vous le permettez, à la situation socioprofessionnelle des personnes handicapées. Pensez-vous que les choses se sont améliorées ces dernières années ? La prise en charge est-elle à la hauteur ?
Cela reste insuffisant quand même en dépit d’une réelle volonté politique de bien faire. Le chemin reste long et trop d’obstacles rendent la vie difficile aux personnes handicapées. Prenons le cas de la capitale où l’on a recensé 19.000 personnes handicapées, mais qui se trouvent marginalisées, vivant dans l’oubli, à l’écart. Je peux vous amener chez eux, un par un, pour voir comment ils vivent, à la charge de leurs familles. En Algérie, les dernières statistiques parlent de 15% des Algériens qui sont handicapés, la plupart des jeunes. Imaginez, 15% de la population exclu de tout. Il faut à mon avis multiplier le nombre de centres et autres structures permettant la prise en charge de nos malades. Il faut aussi créer les métiers pour handicapés, des métiers spécifiques pour handicapés pouvant leur permettre d’être indépendants dans leur vie.

Pour y arriver, votre rôle en tant que mouvement associatif n’est plus à prouver…
Effectivement, le rôle des associations est essentiel. Pas pour sensibiliser parce que ce n’est pas notre mission, mais nous sommes là pour assister les handicapés et tenter de les orienter vers le bon chemin. Toutefois, il faut que les pouvoirs publics s’y mettent. Ils doivent dépasser les politiques des pensions et de l’assistanat et penser à plus important telles l’intégration et l’insertion.
Propos recueillis par S. A. M.
 

PUBLIE LE : 03-12-2011
2012/01/13 17:07 - BB - Version imprimable 

2003 - 2010© bbnewscom